img-book
ISBN : 978-2-915083-07-1

Les Eaux de la mort. Fantaisies aquatiques

Olivier Schefer

Les eaux de la vie, de la résurrection et des voyages sont aussi celles de la mort et des noyades, comme nous le rappellent les figures de Charon, d’Ophélie et de Narcisse. Par le biais de scènes de baignades et d’errances sur l’eau en tout genre, le cinéma multiplie les moments de terreur aquatique, tout […]

12.00

En savoir plus sur l'auteur
Maître de conférence d'Esthétique et de Philosophie de l'Art à l'université Paris I, Olivier Schefer est spécialiste du romantisme allemand et de l'œuvre théorique de Novalis. Ses travaux portent à la fois sur la modernité romantique, l'art contemporain et le cinéma de série B et de science-fiction. Parmi ses publications : Des revenants. Corps, lieux, images (2009), Novalis(2011), Mélanges romantiques. Hérésies, rêve et fragments (2013), Figures de l'errance et de l'exil. Cinéma, art et anthropologie (2013).
Livres de Olivier Schefer
Résumé

Les eaux de la vie, de la résurrection et des voyages sont aussi celles de la mort et des noyades, comme nous le rappellent les figures de Charon, d’Ophélie et de Narcisse. Par le biais de scènes de baignades et d’errances sur l’eau en tout genre, le cinéma multiplie les moments de terreur aquatique, tout en revisitant des mythes anciens, voire archaïques, dont l’image constitue le dénominateur commun. Au même titre que l’eau, l’image n’est-elle pas elle-même une réalité liquide, source indéfinie de profondeur et de reflets ?

Ce volume propose une lecture transversale de l’imaginaire aquatique du cinéma, sans distinction de genres ni de formes. Nous y croisons des zombies sous l’eau dans Shock Waves de Kern Wiederhorn, un vaisseau inquiétant chez Guy de Maupassant et Michel Foucault, une maison dans laquelle il pleut chez Andreï Tarkovski, un pont menant dans l’au-delà chez Herk Harvey, une barque des enfers chez Jérôme Bosch et Alfred Hitchcock, un cadavre flottant à la surface d’une piscine au début du Sunset Boulevard de Billy Wilder, une Venise morbide dans le film de Nicolas Roeg, Ne vous retournez pas, une adolescente endormie dans son bain chez Wes Craven…

Conçu sous forme de courts chapitres qui se répondent, par entrelacs de thèmes et de motifs, ce livre n’est pas une thèse sur le cinéma, mais un essai autobiographique dans lequel son auteur s’efforce de penser avec le cinéma la puissance imaginaire et mémorielle des images.

Infos pratiques

ISBN : 978-2-915083-07-1
Date de publication : septembre 2016
Nombre de pages : 78 pages

“Les Eaux de la mort. Fantaisies aquatiques”

Il n'y a aucun commentaire sur ce livre pour le moment.