img-book
ISBN : 978-2-915083-68-2

Figures de l’errance et de l’exil. Cinéma, art et anthropologie

Olivier Schefer

Objet de « culte » naïf ou de mépris douteux, le cinéma de genre et de série B constitue souvent un champ d’expérimentation et de création. En s’inspirant des analyses de Gilles Deleuze et de Félix Guattari sur le concept de minorité, ce livre interroge les opérations de désenclavement et de déterritorialisation mises en œuvre par le […]

18.00

En savoir plus sur l'auteur
Maître de conférence d'Esthétique et de Philosophie de l'Art à l'université Paris I, Olivier Schefer est spécialiste du romantisme allemand et de l'œuvre théorique de Novalis. Ses travaux portent à la fois sur la modernité romantique, l'art contemporain et le cinéma de série B et de science-fiction. Parmi ses publications : Des revenants. Corps, lieux, images (2009), Novalis(2011), Mélanges romantiques. Hérésies, rêve et fragments (2013), Figures de l'errance et de l'exil. Cinéma, art et anthropologie (2013).
Livres de Olivier Schefer
Résumé

Objet de « culte » naïf ou de mépris douteux, le cinéma de genre et de série B constitue souvent un champ d’expérimentation et de création. En s’inspirant des analyses de Gilles Deleuze et de Félix Guattari sur le concept de minorité, ce livre interroge les opérations de désenclavement et de déterritorialisation mises en œuvre par le cinéma d’horreur. Il questionne en particulier les enjeux politiques, esthétiques et anthropologiques de la mobilité et du déplacement de plusieurs figures inquiétantes.

L’errance et les dérives labyrinthiques sont ainsi au cœur de cette enquête qui clôt une trilogie noire, consacrée aux versants négatifs de la culture : mauvais sommeil (Variations nocturnes, 2008) et mauvaise mort (Des revenants, 2009). Ce sont ici les démarches claudicantes des zombies de Romero, le déracinement chez Pedro Costa, la quête sans but dans Carnival of Souls ou les déambulations sans âme d’un criminel chez Kiyoshi Kurosawa qui retiennent l’attention. Que nous apprennent donc ces mouvements contrariés, ces pas perdus, ces lignes de fuite, qui bouleversent la tradition littéraire de la promenade méditative et malmènent nos rêves d’exotisme ?

Conçu également comme un parcours personnel et poétique, ce livre souligne la porosité du cinéma de genre aux arts plastiques, à la littérature et à la philosophie. Freddy Krueger y croise Gérard de Nerval, George Romero Franz Kafka, Jacques Tourneur Gilles Deleuze, ou Stanley Kubrick George Segal.

Infos pratiques

ISBN : 978-2-915083-68-2
Date de publication : octobre 2013
Nombre de pages : 192 pages

“Figures de l’errance et de l’exil. Cinéma, art et anthropologie”

Il n'y a aucun commentaire sur ce livre pour le moment.