img-book
ISBN : 978-2-915083-26-2

Kiyoshi Kurosawa. Mémoire de la disparition

Diane Arnaud

Le cinéma de Kiyoshi Kurosawa est devenu une référence incontournable en France avec la sortie de Cure (1997), Charisma (1999) et Kaïro (2001). Cette trilogie, mêlant le fantastique et l’intime dans une vision violente et inquiétante de la société japonaise contemporaine, est le point de départ de la réflexion de Diane Arnaud. Son essai met […]

20.00

En savoir plus sur l'auteur
Maître de conférences en études cinématographiques à l’université Paris 7, Diane Arnaud enseigne l’analyse et l’esthétique filmiques. Ses recherches portent sur les nouvelles modernités cinématographiques. Elle est l’auteur de Le Cinéma de Sokourov. Figures d’enfermement, publié chez L’Harmattan, coll. « Esthétiques », en 2005. Autre champ de réflexion et d’écriture : les formes du cinéma japonais classique et contemporain. Formatrice pour le dispositif « Lycéens au cinéma », elle rédige des livrets pédagogiques : sur L’Homme sans passé d’Aki Kaurismäki (Dossier APCVL/CNC, 2004), sur les Surprises et enjeux du cinéma d’Ozu (Coffret DVDs Carlotta, 2006).
Livres de Diane Arnaud
Résumé

Le cinéma de Kiyoshi Kurosawa est devenu une référence incontournable en France avec la sortie de Cure (1997), Charisma (1999) et Kaïro (2001). Cette trilogie, mêlant le fantastique et l’intime dans une vision violente et inquiétante de la société japonaise contemporaine, est le point de départ de la réflexion de Diane Arnaud. Son essai met en perspective toute la création du metteur en scène notamment ses premières réalisations qui partent des genres : le thriller (films de yakuza), l’horreur et l’érotique. Mais, avant tout, l’œuvre de Kurosawa tente de retracer et figurer la disparition des héros nippons, en traitant particulièrement de l’amnésie d’une jeunesse à la dérive et de la hantise de l’Histoire. La mise en scène de la disparition représente l’un des gestes créateurs les plus intenses du cinéma actuel. Échos asiatiques à Kitano, à Wong Kar-wai, à Tsai Ming-liang. Et plus encore. Les références stylistiques au cinéma occidental, de Fleischer à Antonioni, de Resnais à Lars von Trier, et leurs croisements avec la tradition japonaise des revenants accentuent l’inquiétante étrangeté d’une œuvre sur la brèche : entre destruction et reconstruction, traumatisme et remaniement, action critique et désœuvrement, peur et oubli…. Le travail de mémoire, qui s’impose au fil des changements fantomatiques de plans, trace une nouvelle tendance du cinéma vouée à l’échappée et au retour de la catastrophe.

Infos pratiques

ISBN : 978-2-915083-26-2
Date de publication : janvier 2007
Nombre de pages : 176 pages

Revue de presse :

« Parallèlement à la rigueur du texte, le choix des photos et photogrammes illustre remarquablement le propos. La double page, qui met en rapport Kwaidan, Les Contes de la lune vague après la pluie, Hiroshima mon amour et Kaïro est éblouissante. »
Patrick Brion, Vient de paraître

“Kiyoshi Kurosawa. Mémoire de la disparition”

Il n'y a aucun commentaire sur ce livre pour le moment.